Tronches de Roches


Penmarc'h le 25 août 2019, m’apprêtant à quitter ce coin de Bretagne auquel je tiens beaucoup, je pris une brisure de plâtre, un bout de brique rouge, un morceau de charbon de bois, divers craies de  couleurs et me précipitais sur les rochers de la marrée basse pour matérialiser ce que leurs formes m'inspirait. Sans le savoir je commençais à donner figure humaine ou animal à tout un peuple imaginaire que je prolongeais quelques jours plus tard en peignant sur leurs images par l’intermédiaire  de ma tablette.  Tronches de Roches était né.
Pourquoi donner des visages à tous ces rochers, ces nuages ? Un énorme besoin de réhumaniser ce monde où nous perdons l’âme de nos relations. Et puis ces éléments qui me regardent sans me juger, me sourient sans se moquer, même me fond peur sans méchanceté, ne possèdent pas une once d'aigreur, de perversité. Ils ont la présence de l'idéale bienveillance que je trouve assez rarement chez mes collègues humains. Les rochers n'ont pas un cœur de pierre.